Browsing Tag

selection photo foulographes

Articles, Multimedia, Photos,

Une photo Une histoire (Série 1)

3 comments

Régulièrement, retrouverez une série de photos commentées prises par les Foulographes (Adel, Nicolas, Farida, Edwin & Marwan). Elles sont prises le plus souvent avec des appareils reflex numériques, des fois avec un trépied, des fois à l’arrache avec un téléphone, d’autres fois avec un appareil jetable. Ce qui nous intéresse, c’est ce que dit la photo, beaucoup plus que la technique (même si, vous le verrez, quelques membres de l’équipe ne sont pas en reste sur le sujet). Les galeries seront également disponibles classées par date de publication sur flickr. Comme d’habitude sur FoulExpress.com, cette initiative est participative, donc si vous avez des photos intéressantes à soumettre, envoyez les à contact@foulexpress.com.

 

Cette photo a été prise au sommet du Mont Fuji, au Japon à 2 heures de Tokyo, un tout petit moment après le lever du soleil. L’ascension du volcan en sommeil peut se faire de nuit, en suivant le long cordon lumineux que laissent les randonneurs. Le drapeau japonais est inspiré du moment qui précède de quelques minutes cette image: on y voit le soleil rougeoyant à travers les nuages blancs (Farida).

Musée d’art moderne à Melbourne. C’est à peu près la seule chose que j’ai trouvée à photographier, sachant qu’à l’extérieur (dans la rue, donc), les mouches sont partout (on n’y pense pas souvent, mais c’est un des fléaux de certaines régions australes) (Marwan).

A San Francisco, la communauté chinoise s’est en grande partie regroupée dans l’un des Chinatown, comme seuls les américains en savent faire (des ghettos cools). Quand on était petits, on se disait que les grandes villes américaines étaient comme des scènes de ciméma permanentes où même l’air a une couleur particulière. Les vrombissements de l’imposant camion sur la photo n’ont pas démenti cette impression (Farida).

Coucher de soleil sur Almaty, au Kazakhstan. La capitale historique se voit progressivement démembrée au profit d’Astana, la ville artificielle construite par Nazerbaiev pour la gloire de Nazerbaiev. Sans l’effet de surexposition, la ville est plus triste qu’il n’y paraît (Marwan).

A Calcutta, en Inde, prêt du fleuve, on trouve un immense marché aux fleurs établi sur une montagne de détritus. Chaque jour, une nouvelle couche de déchets vient recouvrir la précédente, comme une strate que les géologues viendront observer dans quelques siècles. Chacun vaque à ses occupations, chaque jour a son problème à résoudre, dans cette immense ville ou là misère sociale s’ajoute à la pauvreté. Ici, on a juste essayé de saisir le regard du monsieur qui porte le ballot de vêtements, au milieu du mouvement d’ensemble (Farida).

Galerie Flickr

Instagram
This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram access token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Retrouvez Marwan sur les réseaux sociaux !